CANTERBURY (PLAINE DE), Nouvelle-Zélande


CANTERBURY (PLAINE DE), Nouvelle-Zélande
CANTERBURY (PLAINE DE), Nouvelle-Zélande

CANTERBURY PLAINE DE, Nouvelle-Zélande

La plaine de Canterbury s’étire sur quelque 240 kilomètres et sur une largeur de 70 kilomètres le long de la côte orientale de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Il s’agit essentiellement d’une plaine d’accumulation fluvio-glaciaire: de grands cônes alluviaux coalescents ont été construits au Quaternaire et ils sont le plus souvent recouverts d’une couche de loess, d’origine éolienne. Les rivières actuelles traversent la plaine en de larges couloirs où elles décrivent de nombreux méandres divagants. La plaine est la seule région néo-zélandaise où la culture des céréales est encore importante. Le sol est fertile et le climat favorable: les pluies sont bien moins abondantes que sur la côte occidentale; les vents secs, de type foehn, venant des Alpes néo-zélandaises (northwester ), sont fréquents. Le blé, jadis cultivé en assolement biennal, est associé, avec l’orge et l’avoine, aux racines fourragères et aux prairies artificielles. L’élevage est en effet devenu la principale ressource de la plaine; le gros bétail est moins important que les brebis, qui fournissent de la laine, et, surtout, des agneaux gras pour la boucherie. Les exploitations sont de taille moyenne et possèdent un équipement très moderne. Sur les croupes les plus caillouteuses, des reboisements en pins américains ont été effectués.

Dans la presqu’île volcanique de Banks, les pâturages ont remplacé la forêt. L’élevage est la principale ressource sur les basses collines qui bordent à l’ouest la plaine proprement dite. À l’approche des Alpes néo-zélandaises, le relief devient de plus en plus accidenté et la steppe de tussock permet le seul pâturage extensif des moutons à laine. Des centrales hydro-électriques ont été installées sur les rivières bien alimentées qui descendent de la montagne. Le courant sert à alimenter le chef-lieu de la région du Canterbury, Christchurch, et il est envoyé vers l’île du Nord par un câble sous-marin qui passe sous le détroit de Cook. En dehors de Christchurch (293 700 hab. en 1992), il y a peu de villes actives: Timaru (42 500 hab., selon les estimations de 1991) est un port (artificiel) d’exportation de la viande et des produits de l’industrie agroalimentaire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • NOUVELLE-ZÉLANDE — À l’écart des grands mouvements économiques et géopolitiques mondiaux, la Nouvelle Zélande a longtemps souffert de la «tyrannie de la distance». Sa taille limitée (270 534 km2, avec 3 427 796 hab. en mars 1991), son isolement au sud est de… …   Encyclopédie Universelle

  • Christchurch (Nouvelle-Zélande) — Christchurch Pour les articles homonymes, voir Christchurch (homonymie). Christchurch Ōtautahi …   Wikipédia en Français

  • Plaine de piémont — Piémont (géographie) Pour les articles homonymes, voir Piémont (homonymie). Vue aérienne de Christchurch dans les plaines de Canterbury dominées pa …   Wikipédia en Français

  • Plaines de Canterbury — 43° 36′ S 172° 12′ E / 43.60, 172.20 …   Wikipédia en Français

  • Christchurch — Pour les articles homonymes, voir Christchurch (homonymie). Christchurch Ōtautahi …   Wikipédia en Français

  • Chch — Christchurch Pour les articles homonymes, voir Christchurch (homonymie). Christchurch Ōtautahi …   Wikipédia en Français

  • Christchurch District — Christchurch Pour les articles homonymes, voir Christchurch (homonymie). Christchurch Ōtautahi …   Wikipédia en Français

  • District de Christchurch — Christchurch Pour les articles homonymes, voir Christchurch (homonymie). Christchurch Ōtautahi …   Wikipédia en Français

  • Cordyline australis — Cordyline australis …   Wikipédia en Français

  • Contenu:Australie — Projet:Australie/Liste des articles Liste mise à jour régulièrement par MyBot (d · c · b) à partir des articles liés au bandeau {{Portail Australie}} Modifications récentes des articles ayant le bandeau de ce portail… …   Wikipédia en Français